Ma Psychiatrie

J’ai 8 Ans et je ne veux plus aller à l’école !
POURQUOI ??
R : Parce que j’ai Honte de mon comportement de la semaine dernière !
Q : Tu n’en avais jamais parlé avant ?
R : Si mais en d’autres termes, et puis je me disais que c’était la faute de ma Mère de
m’avoir Frappé si Fort ce jour-là, la tête contre le mur justement parce que j’avais fait la « Bleu » !
Q : Oui ?!?! Et ??…
R : Et bien j’ai réfléchi et puis j’ai « trouvé » Ou « Compris » quelque chose !
Q : Quoi donc Mon Garçon ??
R : Et Bien Voilà ; j’avais donc 8 Ans ! N’est-ce pas ? Et je me souviens que j’étais un
élève Très Studieux, et m’appliquais toujours dans l’apprentissage de l’Ecriture !
Q : Et ?
R : Et oui ! Alors qu’un jour je me préparais à apprendre « á écrire et à lire » le français, ne sachant ni moins ni plus la langue de mon pays natal, voilà que Mme La professeur « Monitrice Ou Maîtresse comme l’on disait en ce temps-là ! fut appelée chez la ou le Directeur de l’établissement pour quelques moments, quelques moments seulement pour… !
Q : H ??!!??
R : Je ne sais si je dois continuer Mr Moi ?!?
Q : Suis-je vraiment apte à m’autopsychanaliser ???
R : Et bien reprenons, nous verrons bien ??!!!
La Maîtresse était donc sortie, nous demandant de nous tenir bien sages, durant son
absence … !
Ce qui ne fut pas le cas en ce qui me concerna … et consterna bien plus tard d’ailleurs !
Et c’est là que ; et si je ne le dois pas à ces deux grands C… Garçons, je le dois à ma
stupidité et mon ignorance d’antan !!!
Ils m’ont appelé auprès d’eux, à leur table et c’est au milieu de ces deux-là, que je me
suis mis, pour la première fois, à « délirer » et lorsque la « Maîtresse » est revenue, je dansais le Flamenco sur la table, ce qui a (longtemps) fait croire à certains de mes
camarades d’école que l’Espagne et mon Portugal étaient un seul et même pays… !
C’est ainsi que depuis cet événement, j’accuse tout un chacun de choses et d’autres qui m’arrivent jour après jour dans ce pays étranger.
Qui suis-je ? Qui sont-ils ? Elles ou eux ??? ….. !
Ce sont ils, elles ou Eux !?!!?
Mille Excuses d’avoir dérangé ou même offensé !!!
Mes Sentiments À Mme Germeau…
Tchao
J’avais donc un motif de tout régler afin de prononcer les mots clefs, que tout le monde attendait afin de connaître l’histoire de la fin d’Oum le Dauphin ?
Je voulais simplement repartir à !…. Et il ne finit par ne pas prononcer les mots Clefs
que tout le monde attendait pour connaître la fin de l’histoire d’Oum le dauphin. Point à la ligne et j’y reviendrai…. ! Soyez en sûr !
Veríssimo…!

ma-psychiatrie (suite)

J’ai laissé Chris chez mon frère, puis je suis reparti avec la voiture de mon père sur les routes du Poitou. Je ne savais pas où j’allais, mais il fallait que j’y aille !
J’ai dû voguer une bonne partie de la nuit… quand tout à coup, j’ai senti comme un magnétisme s’emparer du véhicule et m’emmener à toute allure en plein milieu d’un champ. Là, je suis descendu de la voiture et me suis totalement déshabillé. J’ai enlevé le t-shirt et me suis mis à « Flipper » avec mon jeans. J’ai pris les clés de la voiture et me suis mis, de toutes mes forces, à découdre les coutures bien forcenées de mon 501. Je « flippais » vraiment, je voulais démontrer à ce marchand de jeans, qui était également un ami et bon pianiste dont je ne citerai le nom… que ses jeans je pouvais les découdre avec une clef de voiture. Je me suis donc retrouvé avec le pantalon tout décousu qui avait pris l’aspect d’une jupe. Puis, je me suis mis à faire des incantations à la Lune, envoyant ma nièce sur la Lune, mon frère sur Mars et Chris sur Venus.. Pour moi, tout était réel. J’ai découvert une vieille baraque où j’ai envoyé une pierre énorme de la taille d’une tête, comme si ce fut la mienne et j’ai dit : « je rangerai demain », puis ai fait des dessins sur le sable. Il y ruisselait un petit courant d’eau très faible et c’était comme si je reconstruisais une plage où l’on pourrait un jour tous s’y retrouver. Puis, j’ai marché encore vers je ne sais où ; je dois rajouter que déjà dans la voiture je m’étais pris pour un homme taureau.
J’ai découvert une vieille estafette où je me suis mis au volant et me prenant alors pour un singe, je me suis mis à sauter d’un endroit à l’autre… J’ai ensuite regardé dans la maison et il me semblait que quelqu’un veillait Chris à la lueur d’une bougie. J’ai appelé, mais personne n’a accouru. Je me suis mis sur le parvis de la maison et me prenant alors pour un homme poisson, j’ai sauté à terre comme si c’était dans l’eau, respirant comme un poisson hors de l’eau. J’étais mal… C’est alors que j’ai senti sur ma tempe la mitrailleuse d’un gendarme qui m’a simplement dit : «Tu aurais pu t’en prendre une » J’ai compris qu’il se référait à une balle… Je me souviens ensuite d’être arrivé à l’hôpital avec un médecin. Je regardai la vaste lueur de la lampe qui se trouvait au plafond et c’est alors qu’il m’a demandé : « qu’est ce que vous voyez ? » J’ai répondu: « je vois un homme papillon qui travaille dans son atelier. » « Et vous y croyez à ce que vous voyez ? » « Oui j’y crois »… Je me souviens aussi d’être allongé sur le lit d’hôpital et de me sentir comme un vieil et sage indien en train de mourir, et quand l’infirmière entrait, je redevenais moi-même. Cela s’est reproduit trois ou quatre fois… Je me souviens d’autres choses, mais je crois que je confonds avec l’autre fois où j’ai également beaucoup déliré et me suis retrouvé à la gendarmerie… mais cette fois-là ce fut avec la 4L!…
C’est sans aucun doute dû à ma bonne mémoire, et surtout ça veut sûrement dire que je n’ai pas menti, bien qu’oublié certains détails, comme par exemple d’être entré dans une maison où il y avait un couple avec deux enfants : un garçon et une fille à qui j’ai demandé si je pouvais prendre un bain, me dirigeant vers la salle de bain comme si je connaissais très bien la maison. La réponse a été négative, néanmoins, j’ai pensé que je prendrais quand même mon bain. J’y ai renoncé au dernier moment alors que j’avais déjà un pied dans la baignoire… Etrange, c’est bien le mot qu’il convient d’employer pour tous ces délires que j’ai vécus….
Lorsque j’étais dans l’ambulance qui empruntait tout un tas de chemins (comme si je ne devais jamais me souvenir du trajet), j’ai eu l’impression d’être passé par la tour hertzienne qu’ils ont construite aux Lilas!… Mais bien sûr, nombre de choses que j’ai vécues est bel et bien le fruit de mon imagination, comme toutes ces personnes que j’ai rencontrées et avec lesquelles j’ai parlé… Du moins, c’est ce que les médecins (psy) de l’époque ont voulu me faire passer comme message… Je suis toujours resté dans le doute de certains détails…………….!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s