Être Ciel et Terre

Quand les Choix sont faits, et qu’il ne reste que le Destin d’un lendemain sans limites, la souffrance d’un Horizon lointain, sans frontière pour guérir, de cette passion qui nous déchire…Il a fallu choisir « Être Ciel et Terre » pour vivre pleinement… Sans restriction!…

(Néo – Classique) mais pas du Contemporain! « Être Ciel et Terre » Quand tout se désunit après tant d’union et de matin blême à chercher comment et pourquoi tout ce qui nous a bien été, nous nui à tout jamais et ne revient que le temps d’un adieu imparfait et sans lendemain!… Alors ? Peut-être Demain!… Mais viendra-t-il ce jour nouveau qui plane sur nos Âmes desséchées d’amour et de sang ; Coeur meurtri par des sous France Villageoises d’autres pays où l’étrange n’a pas place….
Et le vin coule à flot sous les soucoupes de café violant de n’Être pas un seul instant, seul et un temps, …………Ciel et Terre………… (À suivre)

La Bohèmienne ou l’Artisane

Elles nous nuisent à tout jamais.
Mais la nuit futile, fut-elle aimée ? Et nous fuit-elle aussi ? au détriment de tout de tous et à tout jamais pour qu’un jour nouveau n’apparaisse quand, dans les songes des primates dénué de sommeil, ne rêvant que de soleil qui s’éteint peu à peu malgré son réchauffement quotidien, et permanent où, ne reste que le reflet d’un flou, étincelant d’un horizon lointain qui, avec vue sur la baie, une plage déserte de sable, dominant un étalage de viande chaude, sans courbe de sein ou galbe de hanche, ni de bohémienne ni d’artisane ; RIEN,… rien ni est vraiment défini parfaitement. Seule la chaleur intense nous fait découvrir la vrais fraîcheur d’un bain de Mer océane, qui je vous le garantis est tout ce qui nous rend le courage pour une semaine encore et encore ;(recommencé après chaque Week-end), de laborieux travaux. L’Amour n’étant en cette saison qu’un simple passe temps puisque l’être « Homme » n’a en Crâne que la perversion de nuits sexuées ; avec le plus de « Femmes » être du sexe opposé, possibles et surtout bien « Moulées » !
o-por-do-sol-no-mar